Comment faire des fronces ?

Dans ce tuto, je vous montre comment réaliser des fronces en utilisant une machine à coudre ou une surjeteuse. 


1) Faire des fronces à la machine à coudre

Faire des fronces est très facile, il s'agit d'une simple question de méthode. Avec une machine à coudre, vous disposez de 3 techniques différentes.

Les fils de fronces

Il s'agit de coudre deux lignes parallèles avec une grande longueur de point et une très faible tension. Attention, il ne faut surtout pas faire de point d'arrêt car vous allez ensuite devoir tirer sur les fils pour froncer le tissu. Laissez aussi pas mal de fil au début et à la fin de la couture, cela facilitera le travail ensuite. La première ligne de fronce est généralement cousue à 0,5cm du bord et la deuxième à 1,5 cm. Une fois les deux lignes de fronces cousues, il va falloir les répartir : un vrai challenge. L'astuce c'est de diviser votre tissu en plusieurs parties égales (cf vidéo) avec des épingles. Cela fractionnera la bande de tissu à froncer et permettra justement une meilleure répartition des fronces. Vous pouvez maintenant tirer sur les fils de fronces et bien les répartir dans les parties délimitées auparavant par les épingles. Vous pouvez ensuite faire des 8 avec les fils de fronces autour des épingles pour les bloquer. Il est maintenant temps de procéder à la couture d'assemblage (en rétablissant une longueur de point standard ainsi que la tension) à 1 cm du bord, entre les deux lignes de fronces. Et voilà, le tour est joué.

Le pied fronceur

Le pied fronceur, comme son nom l'indique, est un pied spécial de machine à coudre qui permet de réaliser des fronces. Vous pouvez vous le procurer en mercerie ou dans les magasins spécialisés. Une fois le pied installé, il vous faut régler votre machine à coudre avec une longueur de point maximum et une très faible tension. Vous positionner le tissu sous le pied fronceur (et non dans la fente) et vous cousez. L'intensité des fronces se fera en fonction de la longueur de point que vous avez donnée. L'avantage c'est que les fronces se font toutes seules, l'inconvénient c'est que vous ne maîtrisez pas la longueur de votre tissu à la fin, ce qui est embêtant car la plus part du temps, le pièce froncée s'accorde à une autre pièce non froncée avec une longueur bien précise.

Cela peut être cependant utile pour des accessoires ou des grandes bande qui formeraient un volant en bas de jupe par exemple. 

La fente du pied fronceur sert à glisser le deuxième tissu qui ne doit pas être froncé mais assemblé à la pièce froncée. Ainsi en un seul passage, vous froncez votre tissu et vous l'assemblez à une autre pièce de tissu.

Les fronces avec un élastique

Cette méthode est particulièrement utile pour les bas de manches par exemple. La petite astuce c'est de ne pas couper son élastique mais juste de faire un trait de repère à la taille demandée. Cela vous permettra une meilleure préhension. Ensuite, vous positionnez le tissu sur l'envers avec l'élastique par dessus. Nous vous conseillons de commander par quelques points zig zag pour bien assembler les deux matières. L'avantage du point zig zag, c'est qu'il est élastique. Une couture au point droit risquerait de sauter à la première tension. Ensuite, il vous faut attraper les deux matières après le pied presseur avec une main et guider le tissu à venir avec l'autre tout en mettant l'élastique en tension. Il faut que le repère que vous avez marqué atteigne la fin de votre pièce de tissu. Avancez doucement, réalisez un point d'arrêt et coupez votre élastique. Le secret, c'est de conserver la même tension dans l'élastique tout au long de votre couture, afin d'avoir des fronces très régulières. Le tour est joué !

 

2) Faire des fronces à la surjeteuse

Le surjet simple

Avec une surjeteuse, vous pouvez froncer avec un surjet simple. Il faut d'abord mettre le différentiel sur 2, et la longueur et une largeur de point au maximum. Vous pouvez également verrouiller le couteau si vous le souhaitez. Cousez. Vous obtenez une pièce froncée, mais tout comme avec le pied fronceur de la machine à coudre, vous n'en maîtrisez pas sa longueur. Vous pouvez alors tirer sur les fils des aiguilles pour froncer un peu plus et obtenir la taille que vous souhaitez. L'avantage c'est que vos fronces sont tout de suite bien réparties et que vous n'avez plus qu'à assembler la pièce froncée à celle non froncée.

Le pied fronceur pour surjeteuse

Le fonctionnement est le même qu'avec le pied fronceur d'une machine à coudre. Après avoir installé le pied fronceur pour surjeteuse, vous positionnez le tissu sous le pied et c'est parti. Les réglages de la surjeteuse doivent être les mêmes que dans l'étape précédente. Nous vous conseillons d'avancer doucement car le tissu a tendance à beaucoup bouger.

Comme pour le pied fronceur de la machine à coudre, il est possible de froncer et coudre en même temps : vous glissez le tissu à froncer tout le pied et le tissu qui ne doit pas être froncé dans la fente du pied puis vous cousez. Encore une fois, il est assez délicat de manier tous les tissus en même temps mais en prenant votre temps, vous devriez y arriver.

3) Quelle méthode choisir ?

Chez ikatee, nous trouvons qu'un pied fronceur n'est pas vraiment indispensable, même s'il peut faire gager beaucoup de temps lorsque vous n'avez pas une longueur très précise de fronces à respecter.  Encore une fois, cela dépend de votre usage et de vos projets couture.

Choisissez la méthode la plus adaptée en fonction de votre projet !